Quels frais annexes anticiper dans la construction de votre maison ? | Maisons d'en France Bretagne
Pendant le confinement, nos conseillers restent à votre disposition pour échanger sur votre projet

Quels frais annexes anticiper dans la construction de votre maison ?

Au moment de faire construire votre maison, quelques frais annexes sont à anticiper pour bien gérer votre budget et ne pas être pris au dépourvu. Maisons d’en France Bretagne, constructeur de maisons en Ille et vilaine, vous détaille les frais annexes liés à un chantier et à la construction d’une maison et vous accompagne dans votre projet.

Les frais annexes liés au terrain

Les frais de notaire

Bien avant la construction, lorsque vous achetez un terrain, des droits de mutation (ou taxes) sont à prévoir dans le budget. Ceux-ci correspondent aux « frais de notaire ». Ces frais ne sont pas les mêmes selon que vous achetiez votre terrain à un particulier ou à un professionnel.

En effet, si vous achetez une parcelle à un particulier, celle-ci est soumise à des droits d’enregistrement. Depuis 2016 et la loi Macron, les droits de mutation pour un achat neuf représentent 0,715 % du prix de vente TTC, dans la plupart des départements français. En comptant la rémunération du notaire, la contribution de sécurité immobilière et les dépenses liées aux formalités (frais d’obtention des extraits cadastraux, etc.), les frais de notaire peuvent représenter au total 7 à 8 % du prix de vente de votre terrain.

En revanche si vous achetez votre parcelle à un professionnel, ce dernier est assujetti au régime de la TVA. Des frais réduits s’appliquent donc, et ceux-ci représentent en général 2 à 3 % du prix de vente de la parcelle.

Les frais de bornage et de viabilisation du terrain 

Dans le cas où vous achetez un terrain « en diffus », c’est-à-dire hors lotissement, il vous faut le faire borner et viabiliser. Ces opérations ont un coût : le raccordement aux différents réseaux (eau, gaz, électricité, téléphone) peut représenter 10 à 20 % du prix de votre terrain. Le bornage, quant à lui, coûte entre 1.000 et 1.500 euros.

Par ailleurs, afin de vérifier la stabilité et l’homogénéité des sols, une étude de sol sera peut-être nécessaire (entre 1.500 et 3.000 euros).

Autre cas : si votre achat de terrain s’effectue auprès d’un agent immobilier, il vous faudra comptabiliser la commission (en général, 5 à 7 % du prix de vente).

Les frais annexes liés à votre prêt

Avant tout projet de construction, il vous faudra également anticiper les frais liés à tout engagement dans un crédit immobilier. Frais de garanties, frais de dossier, frais d’assurance décès et invalidité… Votre établissement prêteur sera à même de vous fournir le montant de ces frais. Bien choisir son prêt immobilier, c’est aussi sauver quelques deniers utiles !

Et pendant la construction ? 

La taxe d’aménagement

D’autres frais annexes sont à prévoir une fois les travaux de construction lancés. La taxe d’aménagement, qui remplace depuis mars 2012 la taxe locale d’équipement, se calcule ainsi :

Taxe d’aménagement = Surface x Valeur forfaitaire x Taux fixé par la collectivité territoriale

La PAC : la Participation au financement de l’Assainissement Collectif

Le montant de la PAC est fixé par votre commune si elle est reliée au tout-à-l’égout. Dans le cas contraire, un dispositif d’assainissement non collectif devra être installé à votre charge, pour un minimum de 10 000 euros.

L’assurance dommages-ouvrage

En faisant le choix de faire construire votre maison, vous devenez maître d’ouvrage et devez souscrire une assurance dommages-ouvrage, qui est obligatoire. En optant pour Maisons d’en France Bretagne, vous bénéficiez d’une assurance dommages-ouvrage comprise dans le prix. Mieux : son tarif est particulièrement intéressant puisqu’il est négocié pour l’ensemble de nos clients par nos soins.

Guide de la construction